Santé : 6 questions fréquentes sur les oméga 3

oméga 3

Même si vous ne vous intéressez que très peu à la nutrition, vous ne pouvez pas ne jamais avoir entendu parler des oméga 3 ! Tout le monde s’accorde en effet à penser que ces acides gras issus d’huile de poisson sont essentiels à la bonne santé de votre corps. Mais qu’en est-il réellement ? Quelles sont les informations à connaître à son sujet ? Vous le saurez en vous plongeant dans la lecture du texte ci-dessous.

1. Les oméga 3, de quoi s’agit-il exactement ?

Vous savez sans doute que l’on distingue trois grandes familles de nutriments (glucides, protides et lipides qui rassemblent d’ailleurs les oméga 3). Elles se divisent elles-mêmes en différents sous-groupes présentant des intérêts variables pour l’organisme et son métabolisme. Cette famille d’oméga (il en existe en effet d’autres) contient notamment deux acides gras, à savoir l’EPA (Acide Eicosapentaenoïque) et le DHA (Acide Docosahexaenoïque). À l’état naturel, les oméga 3 sont présents dans des poissons gras tels que l’anchois, le hareng, le maquereau, le saumon, la sardine ou encore le thon. On les trouve aussi, à des concentrations bien plus faibles, dans les noix et les graines. Ce produit miracle est également commercialisé sous la forme de gélules (il est alors associé à des protéines) ou de compléments alimentaires.

2. Pourquoi sont-ils qualifiés d’essentiels ?

Si l’on désigne les oméga 3 comme essentiels à la préservation de votre santé, c’est tout simplement parce que le corps humain est incapable de les produire. L’apport en quantité suffisante doit alors être assuré par l’alimentation. Un niveau trop faible en oméga 3 peut engendrer l’apparition de certaines pathologies comme les cancers, la maladie d’Alzheimer ou encore la dépression.

3. Tout le monde peut-il les consommer ?

Il est important de rappeler que les oméga 3 ne peuvent pas être consommés par tous sans avis médical au préalable. Les enfants et les femmes enceintes sont notamment concernés par cette mesure de bons sens. Montrez-vous également prudent si vous suivez actuellement un traitement médicamenteux intégrant des anticoagulants. Rencontrez au plus vite votre médecin afin d’éviter toute interaction entre deux substances. Enfin, les personnes allergiques au poisson devront regarder attentivement la composition détaillée des produits qui les intéressent. La plupart des compléments commercialisés sont en effet produits à base d’huile de poisson.

4. Quelle quantité faut-il en absorber ?

D’après des études menées récemment sur le sujet, la très large majorité des adultes consommerait aujourd’hui à peine un tiers des quantités quotidiennes recommandées par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Ces valeurs ont été fixées à 2 g par jour pour une femme et à 2,5 g par jour pour un homme. Il ne s’agit pourtant pas d’un but impossible à atteindre ! Pour respecter de telles recommandations, il vous suffit en effet de consommer du poisson gras deux à trois fois par semaine !

Maintenant que vous êtes conscient de cette réalité, ne commettez surtout pas l’erreur de consommer trop d’oméga 3. Vous prendriez alors le risque de développer certains problèmes de coagulation et même d’augmenter les risques de faire une hémorragie. Ne paniquez pas pour autant car, pour arriver à de tes effets indésirables, il vous faudra consommer d’abord une quantité très importante d’oméga 3 !

5. Quels sont les bénéfices attendus ?

Il semble difficile de répondre précisément à une telle question. Les scientifiques découvrent en effet constamment de nouveaux bienfaits aux oméga 3. Parmi les propriétés les plus intéressantes, on retrouve notamment leur action anti-inflammatoire. Ils veillent également au fonctionnement des systèmes immunitaire et cardiovasculaire (régulation de la tension artérielle et préservation dans le temps de l’élasticité des vaisseaux). On sait aussi depuis quelques années qu’ils jouent un rôle essentiel pour le développement des capacités cérébrales.

Les oméga 3 participent de plus à la prévention de certaines maladies :

  • Les pathologies cardiovasculaires
  • Les différentes inflammations
  • La maladie d’Alzheimer
  • Les états dépressifs
  • Le syndrome métabolique
  • L’hypertension
  • Le diabète

6. Pourquoi les sportifs les consomment-ils autant ?

Les sportifs apprécient les oméga 3 car ils protègent les articulations tout en favorisant la récupération après des efforts intenses (sessions d’entraînement poussées ou compétitions). Tout cela participe directement à réduire le risque d’une blessure musculaire. Les oméga 3 vont également avoir une action sur le métabolisme énergétique. Les cellules verront alors leur capacité d’absorption du glucose sanguin être décuplée, optimisant ainsi la fourniture en sucre, indispensable au bon fonctionnement de la fibre musculaire.

Des lunettes de soleil à sa vue : quels bons plans à moindre coût ?
Traitements et remèdes naturels contre les poux