Etudiants : pourquoi vous avez besoin d’une mutuelle adaptée

mutuelle étudiante

Publié le : 01 mars 20236 mins de lecture

L’année 2019 a apporté son lot d’avantages et d’inconvénients, notamment sur le régime spécifique des étudiants. Ces derniers n’étant donc plus obligés de souscrire à une mutuelle étudiante, ils n’ont pourtant aucune idée de ce qui les attend en cas d’imprévus de santé. Et ce, avec les risques entrainés par le train de vie qu’ils mènent au quotidien. Zoom sur les intérêts de souscrire à une mutuelle adaptée quand on est étudiant.

Parce que la sécurité sociale ne couvre pas tout !

Depuis 2019, les étudiants qui se sont inscrits à l’université n’ont plus eu besoin de préparer leur dossier pour souscrire à une mutuelle pour étudiants. Il ne leur reste plus que l’affiliation de fait au régime général, lequel ne garantit qu’une protection de base à faible coût. Étant justement à faible coût, cette assurance n’assure pas une couverture complète. Le taux de remboursement va de 60 à 80 % selon la prestation. La somme restante est à la charge de l’affilié. Cependant, si ce dernier a souscrit une mutuelle étudiante, celle-ci va prendre en charge la somme restante.

Vu sous cet angle, on peut se laisser séduire par cette « grande part » de prise en charge. Pourtant, la réalité n’est pas toujours rose, comme à la vue de la facture salée d’une hospitalisation par exemple. 80 % des frais d’hospitalisation sont pris en charge par la Sécu. Or, rappelons qu’elle ne prévoit pas le remboursement des suppléments pour le confort ni le forfait journalier et encore moins les dépassements d’horaires. Sans une mutuelle, l’étudiant peut se contenter des soins, sans profiter du confort. Certaines branches de la médecine comme l’ostéopathie ne sont pas non plus considérées par la Sécu. Sauf à quelques exceptions près, comme la consultation auprès d’un kinésithérapeute, dont le taux de remboursement est de 60 %. Et puis, n’oublions pas qu’un étudiant utilisant un ordinateur s’expose facilement à des maux d’yeux. Le port de lunettes peut parfois résoudre certains problèmes. Ce n’est pas un secret, l’optique comme de dentaire est très mal remboursé pas la Sécu. Seule une bonne mutuelle pour étudiant peut supporter le reste à charge.

À consulter aussi : Souscription d'une mutuelle santé : Les avantages pour votre bien-être

Parce que la prise en charge est limitée pour la mutuelle des parents

Il arrive que certains étudiants soient encore sous les ailes de la mutuelle des parents, malgré qu’ils soient majeurs. Toutefois, cette couverture est limitée, surtout lorsque l’étudiant en question s’adonne à des activités leur exposant à des risques de santé plus élevés. C’est le cas par exemple des étudiants qui travaillent pendant les vacances, qui partent à l’étranger pour un stage ou pour un échange universitaire. Il n’y a quasiment pas de mutuelle des parents qui prévoient ces cas de figure.

Mais encore ? Parce qu’on est étudiant, on veut préserver notre vie intime. Les rendez-vous chez le gynécologue ou encore les contraceptifs et les préservatifs ne sont pas non plus remboursés par la mutuelle parentale. Bien que la sécurité sociale les rembourse, nous savons tous que le budget d’un étudiant est bien serré pour rembourser le reste non pris en charge. Il va de soi de l’intérêt de souscrire à une mutuelle étudiante.

Parce que cette tranche de population présente des risques santé non négligeables

La grande majorité des étudiants mènent une vie libre et souvent dangereuse, sans doute puisqu’ils n’ont plus d’ordres à recevoir de leurs parents ou de leurs tuteurs. De cette liberté découlent pourtant des soucis de santé dus à un manque de sommeil ou à une mauvaise alimentation. Sur ce point, l’alimentation des étudiants, lorsqu’elle est surveillée, contribue à leur réussite. S’ils se nourrissent mal, ils s’exposent volontiers à diverses affections comme les douleurs à l’estomac, les vertiges, les malaises occasionnés par le surpoids ou le diabète, etc., lesquelles accapareront leur temps de révision. Par ailleurs, d’autres problèmes peuvent animer la routine des étudiants, s’agissant entre autres du stress, de la dépression.

Notons également les risques d’IST qui sont légion chez les jeunes étudiants. La consultation auprès d’un gynécologue ou d’un médecin traitant, les vaccins, l’achat de médicaments ou de contraceptifs ou encore l’interruption volontaire de grossesse font partie du quotidien de cette population.

Quid des services de santé gratuits au sein des universités ?

Il est bon de savoir que la plupart des établissements d’enseignement supérieur proposent des services de santé gratuits aux étudiants. C’est ainsi que les bilans de santé sont gratuits. Il suffit de répondre aux convocations émises par les centres de soins pour pouvoir en bénéficier. Certaines consultations sont aussi gratuites : dépistage, psychologie, contraception, diététique, etc. Il est même possible d’obtenir gratuitement des contraceptifs d’urgence ou encore des préservatifs. La santé des étudiants n’a jamais été aussi prise au sérieux, pourtant à ce stade, bon nombre d’étudiants négligent encore la consultation auprès d’un médecin.

Nul ne peut se préserver des risques d’accident ou d’imprévus, même les personnes censées être en parfaite santé comme les jeunes étudiants. Une mutuelle pour étudiant permet à celui-ci de préserver sa tirelire au moment où il s’attendra le moins, et ce, sans déranger les parents.


La science derrière les tapis d’acupression : comment la stimulation des points d’acupression améliore la santé et le bien-être
Détox intelligente : Les compléments alimentaires qui boostent votre vitalité

Plan du site