Quels compléments alimentaires choisir ?

compléments alimentaires

On peut se demander, à juste titre, si prendre des compléments alimentaires est nécessaire lorsqu’on a une alimentation riche et variée. Il est évident que ceci est la base d’une bonne santé et le fait de prendre des suppléments ne remplacera jamais une bonne alimentation. Mais le mode de vie actuel, le stress ou encore la fatigue font que l’on assimile moins les nutriments. Parfois, la conservation des aliments diminue également leur teneur en vitamines et minéraux.

Pourquoi prendre des compléments alimentaires ?

Même si l’on pense avoir une alimentation très équilibrée, c’est en réalité rarement le cas, y compris dans une nutrition sportive. Nous absorbons trop d’acides gras saturés et de glucides raffinés et pas assez d’éléments essentiels comme les vitamines et certains minéraux. Trop de viande et de charcuterie ou encore de sucreries et pas assez de légumes frais et de fruits font que petit à petit, le corps manque de ces éléments essentiels à sa santé. Alors, une fatigue peut apparaître ainsi qu’une prise de poids. Le type d’agriculture produisant les denrées que vous ingérez est également un élément prépondérant dans la teneur en vitamines et minéraux de ceux-ci. Dans l’agriculture conventionnelle, certains pesticides sont de plus employés et quelques résidus peuvent se retrouver dans votre assiette, diminuant alors l’assimilation des précieux nutriments. En prenant des compléments alimentaires, vous palliez à ce déficit quotidien qui, au fur et à mesure des années, pourrait avoir des répercussions fâcheuses sur votre santé. Lorsque l’on est stressé, les nutriments sont moins assimilés. Or le stress est un phénomène de société. Pour en savoir plus sur la nutrition pour le sport, cliquez ici.

Les minéraux et vitamines

Le magnésium est un des compléments alimentaires les plus plébiscités actuellement, pour son effet antistress. Pour les sportifs, il est également intéressant car il permet de diminuer les douleurs et les crampes musculaires après l’effort. La vitamine C est utile en cas de fatigue passagère ou d’infection, afin de booster l’immunité. Les complexes multi-vitaminiques permettent de se refaire efficacement une santé au cœur de l’hiver et de compléter efficacement l’apport alimentaire. Pour les femmes en âge de procréer, un complément contenant du fer sera également le bienvenu afin de compenser les pertes de sang dues aux règles. Une carence en fer est en effet fréquente et entraîne fatigue et performances sportives moindres.

Les autres compléments santé pour être au top de sa forme

Pour avoir une alimentation sportive, il est aussi important de penser à la vitamine D. En effet, la plupart d’entre nous avons un déficit en vitamine D. En cause, le manque d’activités extérieures qui fait que, notamment en hiver, nous n’avons pas assez de soleil pour produire la vitamine D dont nous avons besoin. Plus la peau est foncée, moins nous produisons de vitamine D. L’âge est également un facteur aggravant. Même en consommant des poissons gras régulièrement, il est souvent nécessaire, toujours sous contrôle médical, de se complémenter en vitamine D. Ceci est particulièrement vrai durant la saison hivernale. De plus, la vitamine D renforce les os en augmentant la fixation du calcium et améliore l’immunité. De nombreuses études ont montré qu’elle participe à la réduction des épisodes de rhume et autres infections hivernales. Elle a également un effet sur bon nombre de douleurs, notamment celles que subissent les personnes atteints de colopathie fonctionnelle.

Attention aux dosages et aux interactions médicamenteuses

En dépit de leurs nombreux atouts santé, les compléments alimentaires peuvent cependant présenter des dangers et doivent toujours être pris en accord avec votre médecin. En effet, certaines plantes aux effets anti-inflammatoires peuvent faire baisser l’immunité ou modifier l’assimilation de certains médicaments. Des vitamines, notamment la vitamine A, lorsqu’elles sont prises à trop haute doses, ont un effet précurseur sur certains types de cancer. La vitamine K a quant à elle des interactions avec les anticoagulants, dont elle renforce l’effet. Pas d’aspirine en même temps donc. La vitamine C, même si elle a de nombreux effets positifs, peut irriter l’intestin à long terme et entraîner des aigreurs d’estomac. La vitamine B6 est, lorsqu’elle est prise à trop forte dose, responsable de neuropathies. Concernant les minéraux, certains compléments alimentaires contiennent du potassium et il faut veiller, grâce à une analyse sanguine précise, à ne pas dépasser le seuil maximal afin de ne pas s’exposer à des troubles du rythme cardiaque.

Quels sont les traitements médicaux de l’eczéma ?
Contexte et avenir de la médecine du sport