Le parent vert du citron : les limes

Les limes sont apparentées aux citrons. Ils poussent sur des arbres à feuillage persistant de la famille de la rue. Les tilleuls peuvent atteindre cinq à six mètres de haut. Les fleurs blanchâtres, parfois rougeâtres, ont un fort parfum. Elles produisent des fruits verts ou jaunâtres. Selon la variété, ils peuvent atteindre une taille de six centimètres de diamètre. Contrairement aux citrons allongés, les limes sont plutôt rondes et ont un goût plus aromatique et plus intense. Les fruits mûrissent toute l’année. Un arbre peut donner plus de 1 000 limes par an.

Il faut distinguer différentes variétés :

  • Le vrai citron vert ou citron mexicain Citrus aurantiifolia est plutôt petit et très juteux. En revanche, il contient beaucoup de graines. Sa peau est de couleur verte ou jaune, tout comme sa chair.
  • Les limes communes, tahitiennes ou persanes Citrus latifolia, un peu plus petites, sont vertes et n’ont presque pas de graines. Leur chair est également verdâtre.
  • La peau du citron vert kaffir Citrus hystrix est ridée. Lorsqu’il est mûr, il est jaune, mais il est généralement aussi récolté non mûr et vert. Son écorce est finement moulue et utilisée comme épice dans la cuisine et la pâtisserie. On ne peut en extraire que peu de jus.

Saison : toute l’année

Les citrons verts sont disponibles toute l’année. En fonction de la région de culture, il existe des saisons de récolte principales.

Conservation : refroidir ou congeler les limes

Les fruits peuvent être conservés pendant plusieurs semaines dans une pièce fraîche. Stockés à température ambiante, ils se dessèchent plus rapidement et doivent donc être consommés plus tôt. Le jus et l’écorce du fruit peuvent être congelés.

Conseils de préparation : en épice, en jus ou dans un cocktail.

Lors de l’achat, recherchez des fruits intacts avec une belle peau vert clair. En raison de son goût acide, le fruit est rarement consommé cru. Il est plus populaire en tant que condiment ou jus. Le jus de citron vert est un ingrédient essentiel de certains cocktails, assaisonnements et sauces. Il est également souvent utilisé pour acidifier la viande et le poisson. Pour extraire le jus, il faut laver soigneusement le fruit et le presser. Le sirop de citron vert est un jus mélangé à du sucre.

L’écorce râpée parfume la pâte des gâteaux, des pâtisseries et des desserts. N’utilisez pour cela que l’écorce lavée de fruits non traités. D’autres produits fabriqués à partir de limes sont les limonades et les thés glacés.

Une composition exceptionnelle et protectrice

Le pouvoir antioxydant du citron et de la lime est considéré comme faible, car il est calculé en fonction d’une portion normale, qui est relativement petite. Néanmoins, le citron et la lime renferment divers composants qui peuvent avoir un effet favorable sur la santé et sur la prévention de plusieurs maladies :

Flavonoïdes : le citron et la lime renferment différents types de flavonoïdes. Ces composés antioxydants permettent, entre autres, de neutraliser les radicaux libres du corps et, ainsi, prévenir l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies chroniques. Les principaux flavonoïdes contenus dans le citron et la lime sont l’ériocitrine et l’hespérétine. Des expériences menées sur des animaux ont démontré que l’ériocitrine et l’hespérétine, extraits de l’écorce (peau) du citron ou de son jus, pouvaient diminuer ou prévenir l’augmentation des dommages reliés au stress oxydatif. De plus, l’ériocitrine pourrait induire l’apoptose de cellules leucémiques. La partie blanche de l’écorce du citron est celle qui contient le plus de ces 2 flavonoïdes ;

La nobiletine : cet autre type de flavonoïde contenu dans les agrumes, aurait des propriétés antiangiogéniques. Elle contribuerait à ralentir la croissance des tumeurs et des métastases. Enfin, selon une étude menée sur des cellules du pancréas, la capacité à inhiber la prolifération de cellules cancéreuses de la lime serait proportionnelle à son contenu en flavonoïdes ainsi qu’en limonoïdes ;

Limonoïdes : les principaux limonoïdes que renferment les agrumes sont la limonine et la nomiline. On les retrouve principalement dans les pépins, mais aussi dans le jus. Les limonoïdes possèdent une certaine capacité antioxydante. Ils pourraient aussi entraîner l’apoptose de cellules neuroblastiques cancéreuses (cellules nerveuses embryonnaires, se différenciant ensuite en neurones). Des études laissent présager qu’ils pourraient prévenir certains types de cancers chez l’animal. Par exemple, l’obacunone, un type de limonoïde, s’est avéré efficace pour diminuer l’incidence de tumeurs du côlon et pour diminuer le nombre de tumeurs de la bouche.Mais il n’existe pour le moment aucune donnée quant à un effet similaire chez l’humain. L’action synergique de plusieurs limonoïdes entre eux, ou avec d’autres composés (comme les flavonoïdes), pourrait accentuer leur action sur les cellules cancéreuses ;

Fibres solubles : les agrumes sont riches en fibres solubles, principalement en pectine, que l’on retrouve dans l’écorce et dans la membrane blanche autour de la chair (albédo). Par leur aptitude à diminuer le cholestérol sanguin, les fibres solubles contribuent à réduire l’incidence des maladies cardiovasculaires. Des chercheurs ont démontré que l’écorce de citron était efficace pour diminuer les taux de cholestérol sanguin et hépatique chez l’animal. Cependant, en plus de la pectine, d’autres composés présents dans l’écorce du citron pourraient participer à ce processus. De plus, la pectine du citron, comparée à celle de 3 autres agrumes (pamplemousse, tangerine et orange), présente la meilleure capacité à inhiber la croissance de certaines tumeurs cancéreuses in vitro. Par contre, ces données nécessitent davantage d’analyse avant de conclure à des effets bénéfiques de la pectine de citron ou de lime sur le cancer chez l’humain ;

Protéines : une équipe de chercheurs a découvert qu’un extrait de jus de lime pourrait améliorer la réponse immunitaire chez l’animal. Cet effet serait attribuable à un ensemble de protéines présentes dans l’extrait de jus de lime. Ces mêmes composantes protéiques pourraient participer à l’arrêt de la prolifération de cellules cancéreuses observées in vitro.

Enfin, le citron est également une bonne source de vitamine C antioxydante, de cuivre et de fer.

Astuces culinaires

Si les fruits sont conservés dans le réfrigérateur, il est préférable de les sortir quelques heures avant l’utilisation, car ils donneront plus de jus s’ils sont à température ambiante. Il est également recommandé de les rouler avec la main sur une surface dure (table, comptoir) avant de les presser. Certaines personnes les mettent même entières quelques secondes au micro-onde pour faciliter l’extraction du jus. Une fois cela fait, vous pouvez laisser libre cours à votre imagination.

Le jus de lime est parfait pour :

  • Rehausser les glaces, les sorbets, les granités.
  • Parfumer les crèmes brûlées, les appareils à crêpes, les gâteaux, muffins et cakes sucrés.
  • Remplacer le vinaigre ou le citron dans les sauces à salades et les marinades.
  • Déglacer les sucs de viande.
  • Agrémenter les poissons et fruits de mer.
  • Relever le goût des volailles grillées.
  • Faire des limonades, des thés glacés ou des infusions.
  • Donner du « punch » à une bière blonde ou blanche.
  • Concocter un délicieux ceviche à la mode péruvienne : on laisse macérer le poisson (pétoncles) dans du jus de lime pendant quelques heures pour le « cuire », puis on le déguste avec de la coriandre fraiche ciselée.
  • Préparer des mets traditionnels thaïlandais, indiens ou autres (beaucoup de plats issus de la gastronomie sud-asiatique utilisent la lime).
  • Relever les sautés de légumes et les plats de légumineuses.
  • Assaisonner les soupes au lait de coco.
  • Préparer la fameuse tarte à la limette (Key lime pie).

Le zeste de la lime peut être utilisé partout, de la même façon que celui du citron.

5 raisons de manger du citron et de la lime

Pour les vitamines du citron et de la lime

Les citrons et les limes ont une teneur très élevée en vitamine C. Cette vitamine « soleil » apporte de nombreux bienfaits pour la santé : elle aide à renforcer notre système immunitaire, elle détruit les radicaux libres qui causent le vieillissement, la douleur et l’inflammation, et elle peut même prévenir les maladies cardiovasculaires en empêchant nos artères de s’encrasser. D’ailleurs, le citron et la lime contiennent tous deux de la vitamine B6, du potassium, de l’acide folique et de la limonène. Ce dernier composé très puissant est notamment contenu dans les huiles essentielles. On lui reconnaît des propriétés à la fois anti-cancer et détoxifiantes.

Pour leurs antioxydants

Le citron et la lime contiennent beaucoup d’antioxydants, entre autres des flavonoïdes, qui sont des agents anti-cancer bien connus. Des études cliniques ont démontré l’effet positif du limonène sur les cancers de la bouche, du sein, des poumons, de l’estomac et du côlon. On a même pu démontrer que les propriétés anti-cancer des citrons et des limes étaient encore présentes dans l’organisme 24 heures après les avoir ingérés! En comparaison, les antioxydants contenus dans le thé ou le chocolat noir n’ont d’effet que pendant environ 4 heures.

Pour leur effet antibiotique et antiviral

Plusieurs études et expériences ont révélé des propriétés fascinantes au citron et à la lime. Par exemple, le jus de lime est une arme de première ligne en Afrique de l’Ouest contre les épidémies de choléra. En effet, ce jus permet de prévenir très efficacement cette infection bactérienne. En plus d’agir comme antibiotique, le citron et la lime ont également un effet antiviral, qui permet de combattre et de minimiser un rhume, par exemple.

Pour les propriétés digestives du citron et de la lime

Les citrons et les limes contiennent des enzymes digestifs, qui peuvent donner un bon coup de pouce à notre système. Ces enzymes sont en effet très similaires à celles naturellement contenues dans notre système digestif. Depuis des années, lorsque j’ai mal au ventre (indigestion ou brûlements d’estomac), je me fais une tisane au citron à partir d’un sachet ou tout simplement avec quelques tranches de citron dans de l’eau chaude. Ce « remède de grand-mère » fonctionne presque à tout coup! De plus, le soulagement est très rapide.

Pour leurs propriétés anti-inflammatoires

Même si le citron et la lime ont un goût acide, leur effet sur l’organisme est plutôt alcalin. Manger des aliments qui procurent cet effet est très important pour équilibrer notre diète nord-américaine, trop riche en éléments causant de l’inflammation (farines raffinées, sucre, alcool, viandes transformées, sel) L’effet alcalin sur le corps permet de réduire cette inflammation qui cause bien des maux, comme l’arthrite, les rhumatismes et les problèmes de nerf sciatique. Une étude menée auprès de plus de 20 000 personnes a démontré que ceux qui consommaient le moins d’aliments riches en vitamine C (les citrons et les limes en regorgent!) étaient 3 fois plus à risque de développer des problèmes d’arthrite comparé à ceux qui en consommaient le plus. Idées repas pour vous aider à manger plus de citron et de lime :

  • Ajoutez le jus d’un demi-citron ou d’une demi-lime à votre verre de jus d’orange matinal
  • Utilisez du citron ou de la lime dans vos vinaigrettes maison
  • Mettez des tranches de citron ou de lime lorsque vous faites cuire un poisson.

Bien choisir le citron

La peau des citrons et des limes les plus juteux est fine et brillante, jamais grumeleuse. Les fruits doivent être fermes et lourds en main.

Les feuilles du combava (le limettier de l’espèce Citrus hystrix) se trouvent fraîches, séchées ou congelées dans les épiceries orientales. Les feuilles séchées perdent rapidement leur arôme et présentent moins d’intérêt culinaire que les feuilles fraîches et les congelées. Parfois, on trouve aussi le fruit du combava, une limette à la peau bosselée.

Prudence en cas de traitement antiacide

On devrait éviter de consommer du citron ou de la lime, ou leurs jus, en même temps que des médicaments antiacides. En effet, plusieurs agrumes augmentent l’absorption de l’aluminium contenu dans les antiacides. Il vaut mieux espacer de 3 heures la prise d’antiacides et de fruits citrins ou de leur jus.

Une consommation à modérer en cas de RGO et de brûlures d’estomac

Le citron, la lime, ainsi que leurs jus, devraient également être évités par les personnes souffrant de reflux gastro-oesophagien, d’oesophagite peptique et de hernie hiatale (en phase aiguë de ces maladies). Ces aliments peuvent causer une irritation de la muqueuse de l’œsophage ou causer des brûlures épigastriques.

Sauce béchamel onctueuse et crémeuse facile à faire.
Recettes de poulet frit à l’américaine.