A qui s’adresse l’assurance jeune conducteur ?

assurance jeune conducteur

Vous venez d’obtenir un permis de conduire et vous projetez d’acquérir une voiture ? Peu importe votre âge, votre expérience en tant que conducteur ou vos antécédents d’assurances, vous devriez être en mesure de justifier d’une assurance automobile. C’est le cas pour les personnes qui viennent d’avoir l’autorisation de passer le permis de conduire à l’âge de 18 ans. Les jeunes conducteurs ont quatre fois plus de risques d’avoir un accident, voire mortelle que les automobilistes confirmés. C’est la raison pour laquelle ils doivent s’inscrire au sein d’une compagnie d’assurance auto. Découvrez donc tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance auto jeune conducteur.

Définition d’un jeune conducteur

Il est à noter qu’aucune loi du code des assurances ou du code de la route ne décrit clairement la définition concrète de statut de jeune conducteur.

Généralement dans certains pays comme la France, à l’âge de 18 ans, un jeune est autorisé à passer pour la première fois son permis de conduire. Cependant, toutes les personnes ne sont pas forcément capables de réussir avec brio cet examen. L’âge n’est pas le seul facteur déterminant ce statut d’automobiliste.

Un jeune conducteur peut donc avoir n’importe quel âge, qu’il soit jeune, adulte ou sénior. Mais selon la loi du code de la route, lorsqu’une personne est titulaire d’un permis de conduire depuis moins de 3 ans, elle est considérée comme un jeune conducteur.

Cependant, pour les conducteurs ayant choisi la conduite accompagnée, le délai de reconnaissance d’un statut de jeune conducteur n’est que de deux ans.

Par exemple en France, un jeune conducteur est facilement identifiable sur la route à l’aide d’une lettre A marquée à l’arrière de sa voiture. 

Pour plus d’informations sur le sujet, visitez netvox-assurances.fr.

L’assurance jeune conducteur s’adresse à qui ?

Les compagnies d’assurance considèrent une personne titulaire d’un permis de conduire comme étant un jeune conducteur selon quelques conditions et critères.

Un jeune conducteur est une personne qui n’avait pas conduit une voiture depuis des années, et n’a jamais assurée à son nom dans une compagnie d’assurance.

Ce statut est attribué à une personne qui vient d’obtenir son permis de conduire et qui s’apprête à souscrire son premier contrat d’assurance automobile.

Un jeune conducteur peut être un individu qui a subi une annulation de permis de conduire et qui a été obligé de repasser toutes les épreuves d’examen de réussite d’un permis de conduire. Même si la personne concernée conduit parfaitement un véhicule, elle devrait repartir à zéro. En effet, le conducteur est considéré aux yeux de la compagnie d’assurance comme un jeune conducteur.

Une personne est appelée jeune conducteur, lorsqu’elle a conduit exclusivement une voiture de fonction, sans être désignée comme conducteur principal du véhicule depuis les trois dernières années. Par exemple si la personne a conduit la voiture de ses parents depuis longtemps, alors qu’elle n’est pas mentionnée sur le contrat d’assurance auto conducteur. Elle sera considérée comme un jeune conducteur, une fois souscrite au sein de la compagnie d’assurance.

Pourquoi un jeune conducteur devrait être assuré ?

Les jeunes conducteurs sont légalement tenus de souscrire au moins une assurance automobile au tiers ou une responsabilité civile, pour supporter les dommages matériels et corporels pouvant être causés à un tiers en cas d’accident.

Il est nécessaire de souscrire à une compagnie d’assurance tout simplement parce que les conducteurs novices affichent une sinistralité maximale dans la première année d’obtention du permis de conduire. Des statistiques ont affirmé qu’au cours de centaines de kilomètres parcourus avec leur voiture, les jeunes conducteurs ont à leur actif des pics d’accidentalité conséquents.

La plupart des assureurs offrent un contrat tous risques ou un contrat au tiers. L’assurance au tiers ne permet pas de percevoir la totalité d’une indemnisation en cas d’une perte absolue tandis que l’assurance tous risques permet de bénéficier d’une indemnisation du montant imposé par un expert.

Compte tenu du prix élevé de l’assurance auto jeune conducteur, plusieurs personnes sont tentées de rouler sans avoir été souscrites. Pourtant, elles risquent de s’exposer à une amende forfaitaire, ce qui entrainerait une perte d’argent plus importante, voire plus cher que le prix d’une assurance auto jeune conducteur.

Le prix d’une assurance jeune conducteur

Chaque individu propriétaire d’un véhicule se voit dans l’obligation de souscrire une assurance auto au sein d’une compagnie d’assurance de son choix. Le tarif est proposé en fonction du niveau d’expérience du conducteur. Plus il est expérimenté, moins le tarif est élevé.

La quasi-totalité des compagnies d’assurances estiment que les jeunes conducteurs manquent d’expériences, et sont souvent facturés à une surprime jusqu’à 100% du même prix d’assurance automobile. Selon la loi sur les assurances, cette surprime peut compenser un risque de sinistre plus grave.

Pour un conducteur novice, la plupart des assureurs affichent des tarifs plus élevés, car un jeune conducteur est un profil à risques. La compagnie d’assurance va alors prémunir à travers ces risques et dangers plus grands, une augmentation importante de la totalité de la prime.

Il faut noter que le tarif d’une assurance auto jeune conducteur varie selon la qualité et la grandeur de la voiture à assurer. Les assurances des petits véhicules d’occasion sont alors moins coûteuses que les voitures de luxe.

Pourquoi prendre un bon casque de quad ?
Quels sont les signes d’usure des plaquettes de frein ?