Quels sont les nouveaux modes de déplacements urbains ?

Déplacements urbains

Pour des raisons pratiques et écologiques, les déplacements en voiture n’ont plus la cote. L’heure est aux véhicules qui respectent l’environnement, consomment moins d’énergie et nécessitent un entretien minimum. Découvrez, dans cet article, les nouveaux modes de déplacements urbains.

Les nouveaux modes de déplacement individuels et électriques

On assite aujourd’hui à une transition notable dans les habitudes de déplacements. Désormais, les rues sont envahies de véhicules individuels à assistance électrique. Voici ci-dessous la liste des dispositifs les plus utilisés :

  • Les vélos électriques : Le vélo électrique se décline sur plusieurs modèles : le vélo de ville, le vélo de course et le VTT. Ce deux roues permet de parcourir les trajets plus rapidement à une vitesse de 25 km/h. L’effort à fournir est également réduit.
  • Les trottinettes électriques : Elles sont dotées d’un moteur intégré à l’intérieur des roues. Certains modèles permettent d’atteindre une vitesse de 40 km/h.
  • Les gyropodes : Également appelés « Segway » d’après le nom du constructeur le plus célèbre de ce type de véhicule, ils se caractérisent par leurs deux grosses roues, d’une plateforme conçue pour se tenir debout en équilibre, d’un guidon et d’une manche. Celui qui conduit cet appareil doit se pencher en avant pour avancer. Pour freiner, il n’a qu’à incliner le haut de son corps en arrière. La vitesse du gyropode peut atteindre 20 km/h.
  • Les hoverboards : Ce seront la version mini des gyropodes. Ils sont à mi-chemin entre le gyropode et le skateboard électrique. Sans manche ni guidon, vous pouvez les diriger en vous penchant en avant de manière à amener le poids du corps sur le devant de l’appareil.
  • Les monocycles : Ces véhicules électriques comporte une seule roue et 2 pédales de part et d’autre de l’appareil. Ils fonctionnement selon le même principe de balancement du corps vers l’avant et vers l’arrière afin de faire avancer ou de freiner. Vous pouvez facilement atteindre une vitesse de 30 km/h.

Les avantages des ces moyens de transport

Plus développés qu’une bicyclette, ces nouvelles stars de la mobilité urbaine offrent de nombreux avantages :

  • Économies d’énergie : Ces appareils fonctionnent certes à l’électricité mais leur consommation est très limitée notamment grâce à un niveau d’autonomie imbattable.
  • L’écologie : Ces véhicules ont un fonctionnement écologique dans la mesure où ils n’émettent pas de CO2.
  • Le gain de temps : Ils sont utilisés pour raccourcir les distances tout en limitant l’usage des transports en commun. Vous évitez ainsi le temps d’attente dans les stations.
  • La facilité d’utilisation : Faciles à utiliser, la plupart des modèles sont pliables.

Les règles de circulation que les cyclistes doivent respecter

Les cyclistes ne sont pas soumis à des règles spécifiques de circulation. Il n’y a donc aucun code de la route pour encadrer ces véhicules. La circulation dépend du niveau de tolérance des autorités publiques : Les véhicules avec une vitesse inférieure à 6 km/h doivent rester sur le trottoir et rouler à un rythme modéré. S’il n’y a pas de code routier pour ces appareils, ces derniers sont tenus de respecter celui des piétons. Cela implique l’obligation de se conformer aux feux et de circuler sur les passages protégés. L’usage des pistes cyclables est néanmoins autorisé. Pour les appareils dont la vitesse dépasse les 6km/h, ils doivent se contenter rouler sur la chaussée tout en respecter le Code routier des automobilistes.

Quelles assurances pour les véhicules individuels électriques ?

Les garanties obtenues dépendent de la vitesse maximale du véhicule :

  • Vitesse inférieure ou égale à 6 km/h : La garantie de responsabilité civile fait partie des protections apportées par votre assurance habitation. Ainsi, en cas d’accident, les dommages causés sont couverts. Ajoutez à cela que vous bénéficiez, par ce biais, d’une assurance efficace si votre deux-roues ou votre porte bagages ont été volés. L’assurance est toutefois soumise à quelques conditions.
  • Vitesse supérieure à 6 km/h : Vous devez souscrire à une assurance spécifique destinée aux véhicules terrestres à moteur.

Rappels : Les vélos électriques sont classés dans la catégorie des vélos classiques. Les dommages corporels et matériels sont ainsi couverts par l’assurance multirisques habitation. Certains contrats d’assurance permettent aussi de bénéficier d’une couverture en cas de cambriolage.

Comment choisir entre une pompe à chaleur monophasée ou triphasée ?
3 conseils simples pour un mariage inoubliable