Panneaux solaires au sol : intérêts et limites

Panneaux solaires au sol

De nos jours, les panneaux photovoltaïques sont particulièrement prisés, car c’est une solution rentable pour les particuliers, mais également facile à mettre en place. Mais plutôt que de le positionner au niveau de la toiture, vous pouvez utiliser un panneau solaire au sol. De cette manière, il vous sera possible de tendre vers une auto consommation, mais sachez qu’il existe également certaines contraintes à prendre en considération.

Tout ce qu’il faut savoir sur l’installation de panneaux solaires au niveau du sol

Vous n’avez pas fait le choix d’un panneau solaire toiture, mais plutôt d’un panneau au niveau du sol. Dans ce cas-là, vous bénéficiez d’un intérêt majeur, c’est-à-dire une installation très facile. D’ailleurs, cette dernière ne nécessite pas de compétences particulières ni d’outillage spécifique. En tant que particulier, vous serez donc en mesure de réaliser vous-même cette installation. Contrairement à la mise en place sur une toiture, vous n’avez pas besoin d’un support spécifique pour grimper jusqu’à votre toiture. Les panneaux solaires vont se brancher directement sur une prise électrique et cette dernière sera de toute façon protégée grâce à un disjoncteur. Encore une fois, la facilité reste de mise, car vous n’avez pas besoin d’avoir des compétences spécifiques en électricité.

La bonne façon de positionner les panneaux au sol

Pour profiter pleinement de l’énergie solaire, vous devez utiliser un support approprié pour accueillir votre panneau au sol. Le plus simple reste d’utiliser un bac en plastique de type Rénusol. L’avantage est alors économique, car le bac ne coûte qu’une centaine d’euros. Celui-ci a été directement moulé en plastique et il se positionne sur le sol. Les matériaux de récupération les plus lourds seront alors positionnés dans le fond du bac et ils permettront d’assurer le lestage. Néanmoins, étant donné son positionnement, le panneau solaire reste particulièrement sensible à la végétation. Il faut donc vous assurer que vous n’ayez pas des herbes hautes qui viendront masquer le panneau et donc faire chuter votre rendement. Une autre possibilité consiste à utiliser un support GSE. Certes, le prix d’acquisition sera plus onéreux

, mais le support métallique se composant de rails sera plus esthétique et surtout beaucoup plus solide. Étant donné que vous avez une légère surélévation, son entretien demeure également plus aisé.

Les contraintes techniques d’un panneau à énergie solaire positionnée sur le sol

Au-delà des avantages venant d’être évoqués, la première contrainte concerne l’ombrage et le sol. Vous devez avoir un jardin suffisamment grand et bien évidemment un ensoleillement approprié. Néanmoins, le sol peut rester sensible aux ombrages, notamment si vous avez de la végétation à proximité. Ce constat est également plus flagrant en hiver, car durant cette période le soleil reste rasant. Comme évoqué brièvement précédemment, il est important d’entretenir régulièrement votre sol pour éviter que les herbes hautes ne viennent empiéter sur votre support. Autre problème, les usages que vous faites dans votre jardin. Si vous avez aménagé un coin détente ou une aire de jeux pour vos enfants, cela risque de nuire à la fonctionnalité de chaque espace. De plus, vous ne pouvez pas nier l’exposition aux risques avec simplement un ballon qui vient frapper le panneau solaire ou la simple projection d’une pierre lorsque vous utilisez votre tondeuse.

Existe-t-il des contraintes administratives ?

D’un point de vue administratif, l’installation des panneaux reste particulièrement simple. Dans tous les cas, il est impératif de consulter le droit de l’urbanisme. Sauf cas particulier, vous n’avez aucune démarche à entreprendre auprès de votre mairie à partir du moment où les panneaux sont positionnés à une hauteur inférieure à 180 cm. Si vous cherchez l’autoconsommation, il faudra impérativement demander le raccordement auprès d’Enedis. Cette demande reste indispensable sous la forme d’une autoconsommation totale. Mais rassurez-vous, l’opération demeure entièrement gratuite, mais il faudra plusieurs heures afin de remplir correctement le questionnaire demandé. En cas de difficultés pour remplir les différentes informations, rapprochez-vous de votre agence locale. Sachez qu’il n’est pas nécessaire de faire intervenir un CONSUEL si vous avez déjà un coffret pré câblé. Enfin, l’injection de votre électricité sur le réseau demeure entièrement gratuite, car la loi tolère une injection qui ne dépasse pas 3 kW. Comme vous le voyez, ce type de panneaux présente de nombreux avantages et des inconvénients qu’il ne faut pas négliger. En cas de doute, n’hésitez pas à vous adresser à un professionnel pour que celui-ci vous fasse une proposition tarifaire et vous aiguille vers la meilleure solution. De plus, consultez également plusieurs entreprises afin de recevoir plusieurs devis gratuits.


Comment choisir entre une pompe à chaleur monophasée ou triphasée ?
3 conseils simples pour un mariage inoubliable