Les différents types de yoga

Types de yoga

Il existe de nombreuses formes de yoga. Si elles visent toutes le bien-être et l’équilibre mental, chacune d’elles intervient plus particulièrement sur une partie précise de l’anatomie. En fonction de vos objectifs (meilleure respiration, contrôle du stress ou regain d’énergie), vous pourrez donc sélectionner le type de yoga qui vous correspond. En outre, certaines formes de yogas sont associées à la méditation et s’inscrivent donc dans une démarche un peu plus spirituelle. Enfin, il est important de choisir son yoga en fonction de son niveau de pratique : avancé, intermédiaire ou débutant.

Contre le stress : le yin yoga ou le yoga Ashtanga

Si vous êtes une personne très active et que vous manquez souvent de temps pour vous relaxer, il est possible que vous accumuliez du stress et que votre organisme ait grand besoin d’apaisement. Dans ce cas, le Yin yoga et l’Ashtanga yoga sont entièrement recommandés pour vous. Le premier agit plus précisément sur les tissus conjonctifs du corps humain, tout en permettant de travailler à la fois le corps, le cœur et le mental. Ce yoga intègre une approche méditative, et il nécessite le maintien de chaque posture le plus longtemps possible. Le yogi est donc appelé à se surpasser et à garder chaque posture jusqu’à atteindre ses propres limites. Ce faisant, il pourra améliorer la circulation de son énergie et la rééquilibrer dans les meilleures conditions.

Pour sa part, le yoga Ashtanga consiste à réaliser un enchaînement à la fois synchronique et dynamique des différentes postures. Il constitue donc une forme plus traditionnelle de yoga sportif, et il permet d’améliorer et de renforcer l’équilibre ainsi que la forme mentale du pratiquant. Les mouvements se réalisent dans un ordre bien précis, et ils se succèdent rapidement sans pause entre deux postures. En outre, la difficulté des mouvements est ascendante : on commence tout doucement, puis les postures deviennent de plus en plus intenses et dynamiques. Dans l’Ashtanga yoga, chaque posture est maintenue pendant cinq à sept respirations, et on respire uniquement par le nez afin de rester entièrement galvanisé. Grâce à ces mouvements rapides et soutenus, le corps du yogi se réchauffe rapidement, ce qui permet de le purifier, tout en calmant son esprit et son mental.

Le pranayama pour mieux respirer

Littéralement traduit par « contrôle du souffle », le pranayama est le yoga idéal pour apprendre à mieux respirer et à rééquilibrer ses capacités d’action. Il se recommande naturellement pour les personnes qui ont des problèmes respiratoires, mais aussi pour ceux et celles qui auraient tendance à s’emporter trop vite dans certaines situations. Grâce à la maîtrise de la respiration, vous pourrez en effet mieux gérer votre colère, et accueillir certaines situations avec plus de calme.

Moins intense que les postures dynamiques, cette forme de yoga favorise tout d’abord une respiration ample et consciente chez le yogi. On commence par réaliser des respirations intenses et profondes, ce qui permet de calmer le mental et d’asseoir un meilleur équilibre psychique. Ensuite, le yogi est en mesure de canaliser son énergie et de mieux maîtriser son stress ainsi que ses émotions, ce qui lui procure un état de bien-être physique et mental tout à fait optimal. Chez les personnes adultes, cette forme de yoga permet aussi de tonifier le corps et d’augmenter leur vitalité. Il améliore par ailleurs la qualité de sommeil tout en favorisant une meilleure digestion. Chez les adolescents, il décuple les capacités de réflexion et permet de redynamiser le muscle cardiaque.

Si vous cherchez des exercices de respiration simples et efficaces, optez par exemple pour la respiration ventrale (l’exercice de respiration classique). Il consiste tout simplement à faire gonfler le ventre au moment de l’inspiration puis à le faire rentrer dans un mouvement lent au moment de l’expiration. Vous pourrez aussi faire de la respiration soufflée bhastrika : une vingtaine de respirations courtes et dynamiques suivies par une respiration longue et profonde. Si vous êtes un sportif, les exercices de rétention vous aideront à mieux contrôler votre souffle : inspirez par les deux naines, puis posez votre menton sur votre poitrine. Retenez l’air quelques secondes, puis expirez en relevant tout doucement votre menton.

Le yoga Kundalini pour les adeptes de la méditation

Yoga de la connexion entre l’énergie corporelle et l’énergie spirituelle, le Kundalini yoga part d’un principe de connexion entre tous les éléments de l’univers : les humains, la terre, l’espace et le système solaire. Il fait intervenir une respiration dynamique, de la méditation et le chant des mantras, et il est notamment appelé « la voie royale », car ses effets sont visibles dès la fin de la première séance.

Le yoga Kundalini se recommande plus particulièrement si vous avez envie de vous engager dans une démarche spirituelle afin de changer par exemple, votre rapport avec le monde qui vous entoure. La bonne posture consiste à s’asseoir sur un tapis en gardant les jambes croisées et les genoux ouverts. Le ventre relâché et le dos droit, le yogi devra ensuite desserrer sa mâchoire et éloigner ses épaules de ses oreilles. Les cervicales et les bras seront également détendus, et le dos des mains reposera sur le bord des genoux, tandis que le pouce et l’index seront liés et les autres doigts tendus, la paume ouverte vers le ciel.

Le yoga Bikram pour les plus sportifs

Le yoga permet-il de perdre du poids ? Si cette pratique ne peut pas vous aider à maigrir, il peut toutefois aider à tonifier votre corps et le muscler de façon tout à fait harmonieuse. Le yoga Bikram est le type de yoga par excellence si vous souhaitez vous dépenser et renforcer vos capacités physiques et respiratoires. Il présente 26 postures et 2 exercices de respiration, le tout pour faire travailler l’ensemble du corps. L’une des spécificités du Bikram yoga est qu’il se déroule dans des conditions tout à fait particulières : en effet, chaque séance a lieu dans une salle préalablement chauffée à 40° avec un taux d’humidité d’environ 40 %. Cette exigence permet en fait au yogi de transpirer le plus possible, ce qui aidera à l’élimination des toxines et des impuretés de son corps.

Comment agit le yoga Bikram ? Tout d’abord, il permet de renforcer la flexibilité de vos muscles et articulations, mais il aide aussi à assouplir toutes les zones du corps, notamment les ligaments et les tendons. En outre, en sollicitant le muscle cardiaque, il permet de le muscler et donc d’augmenter ses capacités. Cette action aide aussi à diminuer considérablement le risque de maladies cardiovasculaires et à réduire aisément votre taux de cholestérol. Tout en améliorant la qualité de votre sommeil, le Bikram yoga vous aide enfin à atteindre un bien-être psychologique définitivement appréciable.

Pourquoi faire du Hatha yoga ou du yoga Nidra ?

Vous êtes à la recherche d’un yoga zen à pratiquer en couple ou en solo ? Le yoga Nidra et le Hatha Yoga sont deux types de yoga particulièrement efficaces pour éliminer l’anxiété et pour prévenir les risques de dépression.

Le Hatha Yoga est le choix par excellence pour vous détendre et pour renforcer votre paix intérieure. Il demande des postures lentes et souples à tenir pendant longtemps, et il propose de nombreux exercices de respiration et de méditation. Chez les plus jeunes, le maintien des postures permet d’améliorer ses capacités de concentration et de mieux discipliner son mental.

Quant au yoga Nidra, il s’agit également d’une forme de relaxation tout à fait modérée, et qui aide à rééquilibrer aisément son système hormonal. Encore appelée « yoga du sommeil », cette pratique stimule notamment la production de l’hormone du bonheur (dopamine), ce qui remplit le yogi de joie, de motivation et de bien-être. Cette forme de yoga est idéale pour les personnes anxieuses, stressées ou qui dorment mal.

asthanga yoga


Contexte et avenir de la médecine du sport
Quels compléments alimentaires choisir ?