Comment avoir le BPJEPS AAN ?

le BPJEPS AAN

Le titre de Maître-Nageur Sauveteur (MNS) est acquis par toute personne ayant obtenu le brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport, mention Activités Aquatiques et de la Natation. Pour tous ceux qui souhaitent travailler au bord d’une piscine toute l’année et se mettre en claquettes, tee-shirt et short, devenir maître-nageur sauveteur serait le métier idéal. Les demandes de recrutement sont nombreuses et différents débouchés sont offerts par ce type de profession.

Le BPJEPS AAN, c’est quoi ?

Délivré par le ministère des Sports, le BPJEPS AAN constitue un diplôme d’Etat d’Educateur Sportif qui remplace le BEESAN. Avec une double compétence en surveillance et en enseignement, il permet de travailler en tant que Maître-Nageur Sauveteur. Ainsi, la profession de Maître-Nageur Sauveteur dans des structures privées, des collectivités publiques ou des associations sportives constitue la principale forme d’activité pour ceux qui ont validé le BPJEPS de la mention Activités Aquatiques et de la Natation avec une spécialisation Educateur Sportif. Exercer dans diverses structures comme les centres de remise en forme et les centres aquatiques privés ou publics sont, également, des possibilités. A l’issue de ce diplôme, le maître-nageur peut s’occuper de la gestion d’un poste de secours, réaliser la conception des projets pédagogiques, animer une activité de natation et d’éveil et offrir des cours particuliers. Par ailleurs, il peut être amené à effectuer des activités telles que la natation prénatale ou l’aquagym. Il pourra, aussi, exercer le métier de professeur de natation, dans des cours particuliers ou dans des écoles. Il faut noter que le BPJEPS AAN est obligatoire pour un maître-nageur sauveteur mais ne l’est pas pour un surveillant de baignade. Dans ses démarches de travail, le maître-nageur doit s’adapter à son public selon la logique pédagogique. Par ailleurs, à travers des activités physiques il peut donner des recommandations et instructions en lien avec la prévention de la santé. Pour trouver plus d’informations, allez sur www.cles-sport.com

Se former au BPJEPS AAN

Avoir une certaine polyvalence et être au contact permanent du public constituent les avantages pour les personnes ayant suivi une formation BPJEPS avec la mention Activités Aquatiques et de la Natation, comme c’est le cas de tous les autres diplômes de ce type de brevet. Certains critères doivent être remplis afin d’accéder à la formation du BPJEPS AAN. Tout d’abord, le candidat doit être majeur. Ensuite, il doit détenir une attestation de formation aux premiers secours en équipe ou PSE1, le BNSSA et un certificat médical. En plus de ceux-là, il est primordial d’avoir un très bon niveau de natation car être capable d’effectuer 800 mètre en nage libre en moins de 15 minutes est obligatoire pour entrer en formation. Des épreuves de sélection sont, d’ailleurs, mises en place par chaque organisme de formation pour les candidats qui veulent intégrer le parcours de formation. Ils devront réussir plusieurs tests de sélection comme des entretiens de motivation et des examens physiques ou écrits qui concernent les activités aquatiques. A travers des formations et son ancienneté, un Maître-Nageur Sauveteur a la possibilité d’évoluer en tant que directeur d’installations nautiques, chef d’établissement adjoint, chef de bassin, éducateur sportif, etc.

Comment se déroule la formation au BPJEPS AAN ?

Sur un ou deux ans, le candidat à la formation BPJEPS AAN  peut suivre un parcours en alternance. A l’issue de cela, quatre unités de formation capitalisables doivent être validées. Parmi ces unités, il y a celles qui sont spécifiques aux activités aquatiques et celles qui sont  communes à tous les sports. Afin de réaliser le stage pratique en alternance, trouver une structure d’accueil est indispensable. La durée de la formation en alternance peut varier entre 10 et 18 si on veut obtenir le diplôme du BPJEPS Spécialité “Educateur Sportif” mention “Activités Aquatiques et de la Natation”. Les heures de travail se répartissent entre environ 700 heures de cours en centre de formation et environ 600 heures de pratique dans une structure d’accueil. Durant la durée de sa formation, le candidat devra s’approprier des compétences requises au métier qui seront d’ailleurs vérifiées au terme de son alternance afin de réussir le parcours. Selon l’organisme de formation choisi, le coût de la formation peut varier. Néanmoins, obtenir une rémunération durant la durée de la formation en alternance ou se faire prendre en charge les coûts de formation via des systèmes de financement reste possible.

Faire appel aux services d’un cabinet de conseil pour entreprises
Personnaliser des clés USB chez un imprimeur en ligne