Quel type de prothèse dentaire choisir ?

Prothèse dentaire
Un édentement total ou partiel a un impact sur le quotidien des gens. L’alternative qui permet de pallier ce problème est le recours à une couronne ou à un implant. Les dentistes préconisent les solutions qu’ils jugent pertinentes pour leurs patients. Cependant, ces derniers doivent connaître les différentes possibilités pour être en mesure d’opter pour le type qui répond à leurs attentes et qui cadre dans leur budget.

Les prothèses dentaires fixes

Le dentier classique d’antan n’est plus l’unique modèle que les spécialistes préconisent pour venir à bout d’une absence de dents. Désormais, deux grands types existent dont le premier est formé par les dispositifs fixés qui ne s’enlèvent pas.

  • Les couronnes dentaires sont les plus courantes, elles viennent se fixer aux dents originelles dévitalisées ou cassées et qui ont besoin d’être remplacées. Elles sont formées par deux parties dont la première se fixe (chape ou armature) sur la dent et l’autre la recouvre. Cette dernière est faite en céramique pour donner l’apparence de l’émail. En revanche, la partie qui sert de fixation peut être en métal ou en céramique. Une couronne ceramo métallique est alors composée d’une armature en métal. Ce modèle est le plus utilisé et se démarque par son rapport qualité-prix intéressant. La couronne ceramo ceramique, quant à elle, est constituée par une armature en céramique. Elle est scellée sur une dent existante, à l’aide de la chape (armature) qui est placée à l’intérieur de la céramique. Outre son coût abordable, son autre avantage est sa robustesse, surtout lorsqu’il est question d’une couronne céramométallique.
  • Après une extraction dentaire, lors de laquelle la racine est enlevée, l’implant est la solution qui peut être présentée. Le spécialiste introduit une sorte de pilier dans l’os de la mâchoire, lors d’une opération chirurgicale. Cet implant va servir de racine sur laquelle se fixe la fausse dent. Le pilier d’une couronne céramométallique est en titane, alors que celui d’un modèle céramo-céramique est en zircone. Le processus de cicatrisation va jusqu’à 6 mois environ, la résorption de l’os s’effectue avec le temps. Ce système s’avère être le plus onéreux comparé aux autres dispositifs.
  • L’inlay-onlay est l’autre possibilité pour prendre en charge une dent cariée. Le dentiste prend l’empreinte de l’intérieur, où il y a la carie et réalise le produit de comblement. Ce dernier peut être fabriqué en céramique ou en composite. Une bonne finition avec une teinte égalant le ton naturel d’une dent garantit un excellent rendu.
  • Le bridge est fixé entre deux dents et ne requiert aucune intervention complexe. Ce dernier peut être positionné entre deux inlays-onlays, dans ce cas, il est question d’un Maryland bridge.

Les fausses dents amovibles

Le dentier est le type amovible qui peut s’enlever à tout moment. Ce dispositif est surtout préconisé pour les personnes qui ne possèdent plus aucune dent. Cependant, des dentiers partiels existent également et adoptent le même système. Après évaluation, ce genre de dispositif est le moins cher par rapport aux couronnes dentaires et aux autres types.

Comment choisir le bon dispositif à adopter ?

Normalement, le dentiste peut guider son patient dans le choix du système adéquat. Ce professionnel se réfère fréquemment à l’état des dents des personnes qui les consultent. Ses conseils sont précieux, dans la mesure où ses expériences et ses connaissances l’aident à prendre des décisions de façon objective.


Pierres et minéraux de lithothérapie : commander en ligne
Comment se soigner avec la lithothérapie ?