Chats et chiens de race à vendre : trouver des annonces en ligne

Chat et chien

De nos jours, le e-commerce prend beaucoup d’ampleur dans le domaine du commerce. En effet, près de la moitié des gens effectue ses achats à travers le commerce en ligne. Par ailleurs, le contenu du web contient à la fois de nombreux beaux produits, mais aussi de nombreuses arnaques. Et ces arnaques existent aussi dans la vente d’animaux de compagnie en ligne.

Que dit la loi concernant la vente et l’achat d’animaux de compagnie ?

Tout d’abord, un numéro d’identification de l’animal, comme le cas des chiots et chatons à vendre, doit l’accompagner si son propriétaire décide de le vendre ou de le céder. À noter que cette loi s’applique pour les animaux âgés d’au moins 8 semaines. Mais durant l’annonce si l’animal est âgé de moins de 8 semaines, au lieu de mentionner « à vendre », on est dans l’obligation de mentionner « à réserver ». Le numéro siren du professionnel et la date de naissance de l’animal doivent être, en effet, manifestés dans l’annonce. Et dans le cas où l’identification de l’animal est absente au moment de l’annonce, il convient de compléter cette identification par celle du nombre de chiots de la portée de la mère, et par celle de la mère. Un certificat de naissance ou un pedigree doit être possédé par l’animal pour pouvoir désigner l’animal comme étant « appartenant à la race ». On doit désigner l’animal comme « de type », « apparence » ou « genre » dans le cas contraire. On considère la dénomination « animal non LOF » comme étant une mention illégale. Il faut donc légaliser les paperasses de la race de chien à adopter. Pour voir plus d’information, veuillez cliquer ici chiot-et-chaton.fr

Des arnaques courantes sur internet

Sur Internet, de nombreuses arnaques peuvent être constatées. Par exemple, si l’annonce évoque la vente d’un chiot ou chaton contre de bons soins, il convient donc de s’abstenir d’acheter, car cela cache peut-être une arnaque. En effet, le vendeur pourrait soustraire les frais de premiers soins à l’acheteur. S’il s’agit réellement d’un don, le vendeur n’a pas le droit de demander des frais supplémentaire, excepté peut-être des frais d’identification et de vaccination, mais bien sûr avec une présente facture et à travers un accord entre le vendeur et l’acheteur. Il y a aussi un cas d’arnaque qui consiste à demander aux gens d’accueillir un animal, généralement un chaton ou un chiot, menacé d’euthanasie en leur demandant des frais de déplacement afin de livrer l’animal. Mais dans la plupart des cas, aucun animal n’est livré et on perd tout simplement notre argent. Un autre cas d’arnaque faite par les vendeurs, notamment par les vendeurs de chien et chat de race à adopter, consiste à télécharger de très belles photos d’animaux sur le net pour embellir leurs annonces. Puis vient la rencontre avec le vendeur et la réalité ne correspond en rien à nos attentes par rapport aux photos qu’on a vu sur l’annonce.

Les mesures à adopter par rapport à ces arnaques

Pour éviter d’être victime de telles arnaques, il convient de prendre quelques mesures. Tout d’abord, il ne faut pas vraiment se fier à la photographie affichée sur l’annonce, en particulier pour les chiots et chatons à vendre. Il faut demander au vendeur de voir l’animal physiquement pour éviter les contrariétés. Il faut également rencontrer les parents de l’animal et voir leurs papiers respectifs si l’animal en question s’agit d’un animal de race. La rencontre avec les parents permet aussi d’avoir une vision à long terme de l’animal quand il sera adulte. À la cession de l’animal, il faut bien vérifier que l’animal est accompagné d’un certificat de bonne santé délivré par un vétérinaire. Et le strict minimum s’agit de l’attestation de cession et du document d’identification de l’animal.

Tenir compte des différentes normes pour l’adoption d’un chien

Avant de choisir d’adopter un chien, il est essentielle de considérer plusieurs points. Tout d’abord, pourquoi voulez-vous garder un chien pour votre enfant, pour surveiller votre maison ou pour voyager… De plus, vous devez considérer la taille de votre chien, notamment l’espace dans lequel il va vivre. Certaines races de chiens nécessitent beaucoup d’espace pour s’épanouir. Si vous êtes plutôt de type sédentaire, il est conseillé de ne pas positionner votre choix sur une race de chien a caractéristiques athlétiques. Sinon, vous ne pourrez peut-être pas offrir suffisamment d’activités quotidiennement, ce qui peut entraîner l’ennui, la frustration de l’animal et des problèmes de comportement, comme les dommages aux objets et une tendance à tomber. Au lieu de cela, optez pour les chiens moins actifs. N’oubliez pas que  : “moins actif”, ne signifie pas “totalement inactif”. Car chaque race de chien à adopter a besoin de promenades quotidiennes ou d’un minimum d’exercice. De ce fait, vous devez choisir les caractéristiques d’un chien en fonction de vos habitudes, de vos disponibilités, de votre foyer, etc. Quelle que soit la taille, il y a beaucoup de choix. Certaines races de chiens peuvent bien s’adapter à la présence d’enfants, tandis que d’autres ne peuvent pas vraiment coexister avec des enfants.

Acheter des chaussures Perùs en ligne
Les avantages de passer par un grossiste de fleur de cbd