Le risque d’incompatibilité des médicaments par la poly médication des séniors

Les accidents liés aux médicaments s’appellent « iatrogénie médicamenteuse », les seniors en sont les plus touchés, et d’ailleurs, tous les médicaments peuvent être source d’accidents médicamenteux pour eux. L’incompatibilité des médicaments consommés constitue également un risque énorme d’accidents médicamenteux pour les seniors s’ils manquent de vigilance face aux traitements qu’on leur prescrive.

Les risques d’incompatibilité ont diverses causes. Il y a l’accumulation des maladies apparaissant au fil des années comme le diabète, l’hypertension, l’arthrose qui constitue un facteur de risque important occasionnant le rallongement de la liste des médicaments à prendre et par conséquent augmentant le risque d’incompatibilité. L’automédication peut entraîner également l’incompatibilité des médicaments car il est très dangereux de prendre des médicaments sans en connaitre les composants ni les effets qu’ils peuvent créer sur notre organisme. Il faut, pour cela, toujours consulter un médecin en cas de soucis de santé surtout lorsqu’il s’agit de nos aînés. On peut dire que le risque d’incompatibilité est grand lorsque les seniors suivent plusieurs traitements prescrits par plusieurs spécialistes, c’est ce qu’on appelle « polymédicalisation » ou surconsommation de médecin, Les médecins ne communiquent pas entre eux, chaque spécialiste rédige son ordonnance au regard des organes qui sont de son ressort sans toujours considérer l’organisme dans son ensemble. D’où la nécessité de toujours recueillir l’avis d’un médecin généraliste qui pourra faire le lien entre les médicaments prescrits et y faire un tri pour éviter l’incompatibilité des médicaments prescrits. Il y a aussi le cas d’une ordonnance illisible qui entraîne des erreurs quand aux médicaments prescrits et entraîne par conséquent l’incompatibilité des médicaments. Bref, les causes sont diverses et souvent facilement évitables si on y prête un tout petit peu d’attention.
Les signes apparents sont diverses pour détecter que nos aînés sont face à un effet secondaire d’incompatibilité de médicaments. Devant des malaises, des chutes ou bien une confusion, il faut se douter que c’est d’origine médicamenteuse chez un sujet âgé quand celui est évidemment poly médicamenteux. De même, une tension artérielle basse, un pouls lent ou des palpitations sont des manifestations cardiologiques possiblement dues à des médicaments. Enfin, des vomissements, des douleurs de l’estomac ou une envie permanente d’uriner seraient également de cause médicamenteuse. En effet, il ne faut jamais négliger les petits signes qu’on pourrait qualifier de rien du tout chez les personnes âgées car cela peuvent être le début d’une atteinte grave à leur santé.

Les nutriments essentiels au maintien de la santé des personnes âgées